PRECARITE DES ASSISTANTS D’EDUCATION

mmejia

Question :

Mme Stéphanie Kerbarh attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse sur les contrats des assistants d’éducation. Cette question est posée au nom de Mme Sandra Doignies. La loi n° 2003-400 du 30 avril 2003 relative aux assistants d’éducation prévoit dans son article 2 que les contrats d’assistants d’éducation sont d’une durée maximale de trois ans, renouvelables dans la limite d’une période de six ans. Au-delà de leur rôle d’encadrement, de surveillance et d’assistance à l’équipe de leur établissement, ils ont une véritable fonction éducative. Après plusieurs années, ils développent de nombreuses compétences et acquièrent la confiance des élèves. Les établissements qui le souhaitent, ne peuvent renouveler le contrat au-delà d’une période de six ans ce qui a pour conséquence une instabilité permanente des assistants d’éducation. Ainsi, elle lui demande quelles actions le Gouvernement compte mettre en œuvre pour limiter l’instabilité de ces contrats.

Réponse :

En attente de la réponse du gouvernement.